Un forum convivial ouvert à toutes et à tous!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La vie des jeunes aujourd'hui ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nouménie
banda de bronze


Féminin
Nombre de messages : 1367
Age : 30
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Ven 27 Juin - 12:35

Citation :
Dis-nous ce que ta jeunesse espère de la vie, dis-nous ce que tu es. Engage-toi dans ton écriture.

Bon, alors déjà, je ne savais pas où mettre ce truc. Si c'est pas là, bah, essayer de lui trouver une place plus appropriée hein...

Bref.

Je suis jeune. Ensuite, qu'est ce que j'espère de la vie ?
Hum... Plus grand chose bien que je n'ai jamais espérée grand chose...
Que ce soit dans l'entourage familial ou à l'école ou pour ce qui est des espoirs pourris genre : vais je me marier, avoir des gosses, un appart, une voiture, etc
Bien sur que j'aimerai avoir un appart, une voiture, une vie paisible avec le boulot que j'aimerai.
J'aimerai bien avoir le beurre et l'argent du beurre, comme tout le monde quoi...
Ce que j'espère, c'est que ce put*** de monde change d'un coup, qu'on finisse par s'exploser au visage ou que tout finisse par "bien" aller...
Bon, je sais que c'est pas faisable, qu'il faut un temps pour tout, mais j'en ai marre. On en a marre. Toujours les mêmes conneries qui reviennent, les mêmes idées débiles, les mêmes problèmes... On sait que dans les pays noirs y a des guerres, des attaques. On sait que le pétrole continuera à couter chers. On sait qu'il y a la faim dans le monde. On sait qu'en chine et en corée, c'est le bordel. On sait qu'il y a le réchauffement climatique... On sait, c'est bien. Mais agir, ce serait mieux. Agir efficacement j'entends...
La vie c'est pas rose, c'est gris. Le bonheur ? Y en a qui le connaissent pas. Et puis... C'est tellement fugace, éphémère... Et c'est tant mieux ainsi, comme ça, bah on peut continuer à s'écouter se plaindre...

Ce que je suis ? Qui je suis ?
Rien de plus qu'une fille de bientôt 17ans qui en a marre d'entendre des trucs ignoblement stupide sur les jeunes, sur les vieux, de la part des "adultes", des politiciens qui dorment bien souvent là où ils se crient dessus sur la 3 (et dont j'ai bouffée le nom mais s'pas ça le soucis), qui ressemblent à des macaques, des singes loin d'être savants...
J'aimerai qu'on nous écoutes, nous, les jeunes, et les largement moins jeunes, nous qui avons du recule puisque non actif ou plus actif dans la société.
Je suis une fille, j'aimerai qu'on écoute vraiment les femmes, sans être féministe. J'ai des problèmes de famille, comme bien des gens, j'aimerai qu'on parle de tout les problèmes familiaux. J'ai des problèmes de santé, j'aimerai qu'on en parle, que la médecine ne fasse plus de conneries. Etc, etc, etc...
Je suis une fille changeante, qui aime la littérature et les arts. J'aime donc pas quand on salit l'image d'un genre (goth = satanistes -_- ou bab = drogué) Ce n'est pas parce qu'il y a des exceptions qu'il faut en faire une règle... C'est comme dans les manif'. Là, on a quasi pas parlé de celles des lycéens sauf ! quand il y a eu un casseur, ou qu'un CRS a merdé...
Je suis lycéenne pour encore un an, et l'Etat va changer le bac dans 4ans environ. Je suis en L, et cette section va disparaitre au profit d'un système qui, d'après ce que j'ai entendue, sera comme en Allemagne... Le bac à la carte. Les S resterons parce que "c'est le must" alors qu'avant, les L étaient le mieux... Bref..
Des postes vont être supprimés. Des classes véritablement surchargées (cette année, on étaient 27 en L, 34 en Es, 35 en S), etc etc...
On règle des problèmes là ? Non, enfin, je ne vois pas comment.
Je suis une enfant. Mais, je suis bientôt adulte. Je n'aime pas qu'on me dise que je ne peux rien comprendre à ce monde. Bien sur que je ne le comprends pas, mais qui le comprends ? Il va toujours de travers.
Je suis une enfant qui en a marre qu'on essaie de la couver. Ca fait bientôt 9ans que je m'auto gère. Je n'ai besoin que de moi même, et d'un soutiens financier que m'apporte ma mère.

Engage toi dans ton écriture... C'est ce que j'essaie de faire aussi bien que dans mes actes que dans mes paroles. Je dis ce que j'ai a dire. Je ne cherche pas à plaire, j'suis pas là pour ça, mais ça dérange... Surtout quand ça vient d'une sale merdeuse qui pète plus haut que son p'tit cul. Osez dire que j'ai tord... Je le vois partout que j'ai raison...
Mon dossier scolaire est pourris de ça : Pense trop fort, insubordination, test de Q.I qui me pourrit en plus. Mais non... Je dois me taire, j'suis rien. Rien qu'une pauvre gosse qui fait ouvrir aux gens des yeux gros comme des billes quand j'Ose penser...

Allez Alan, fait moi ton pavé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis
banda debutant


Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 46
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Ven 27 Juin - 15:13

Je trouve ton post très émouvant Nouménie, pour "une enfant" tu as un regard bien lucide sur la société et il est vrai que pour les jeunes de ton âge, c'est guère joyeux!
Je peux comprendre les angoisses d'avenir, les questionnements, le mal-être...
Le passé ne peut être changé mais l'avenir sera ce que tu décideras d'en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouménie
banda de bronze


Féminin
Nombre de messages : 1367
Age : 30
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Sam 28 Juin - 2:35

Emouvant ? Pourtant, j'ai pas cherché à le rendre ainsi.

Bref. J'ai jamais dis que j'avais les yeux fermés sur le monde, au contraire, comme je l'ai dit, ça passe mal qu'on puisse, à mon âge comme quand j'étais d'jà plus jeune, oser penser...
Nous les jeunes, les très jeunes, on est loin d'être aveugle...

Je n'ai pas d'angoisse face au futur. La France marche à l'envers, il faudra faire avec. Ça s'appelle la Fatalité. C'est très mal. Ça ne fait pas avancer... Malheureusement, c'est bien beau de nous dire de nous faire Notre avenir, mais si on nous brimes, nous ignores, nous enfonces... Ça risque d'être très dur...

La France ira mieux le jour ou jeunes et vieux se souderons et liguerons contre ce putain de système qui part encore et toujours en cacahuète... Mais ce n'est pas près d'arriver...

Bah oui, les vieux sont sénils, les jeunes incultent et méprisants... Voyons, tout le monde sait ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Shore
banda motivé
banda motivé


Nombre de messages : 400
Age : 61
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Sam 28 Juin - 4:38

Nouménie a écrit:
Allez Alan, fait moi ton pavé
Le pavé, c'est toi qui l'a déjà fait. C'est pas mal et il y a du contenu. On peut le prendre par le détail et on peut le prendre en globalité. En globalité, je dirais que c'est un constat plutôt pessimiste. Dire que tu as raison d'être pessimiste, ça se discute, la preuve c'est que tu es capable de voir ce qui ne va pas, donc potentiellement capable de changer les choses. On ne peut pas critiquer les choses s'y on est pas capable, d'abord en soi-même, de faire mieux. Ca, c'est toi qui doit prouver que tu as la capacité de surmonter le pessimisme ambiant. C'est a ça que sert l'intelligence. Sinon, c'est s'en servir comme s'en serve la plupart des gens. Le constat est une chose, comprendre le pourquoi tout en gardant la capacité à rester neutre émotionnellement c'est nettement plus difficile. Cela demande de la modestie, et une modestie non feinte. Cela demande de l'humanité, parce que ce dont tu souffres par les autres, tu ne peux le rendre qu'en tachant de ne pas rendre la souffrance qui va avec.

Voyons le détail, maintenant.

Nouménie a écrit:
Bon, alors déjà, je ne savais pas où mettre ce truc. Si c'est pas là, bah, essayer de lui trouver une place plus appropriée hein...
Je crois que c'est une assez bonne place, si tu acceptes de travailler non seulement à charge, mais également à décharge. Le travail philosophique suppose un regard neutre sur l'objet discuté, qui l'analyse sans complaisance mais qui doit remettre l'homme, puisque nous sommes humain, en relation avec cet objet. La mise en relation est difficile, parce que l'on est pas l'objet. Alors, il faut tenter de le devenir. Pour cela, il faut renaître vierge de toute information sinon on recrée l'objet à sa propre image.

Nouménie a écrit:
Ce que je suis ? Qui je suis ?
La question est classique, et elle est celle que se posent tous les êtres humains. Beaucoup de gens sont abusés par leur propre conscience d'eux-mêmes. En clair, ils disent "je" suis là, et l'univers tourne autour de moi. En fait, c'est l'univers qui est là, et c'est "tout" qui est dedans et "je" avec, dans une indissociabilité évidente. Nous ne somme référentiel qu'en apparence. On rentre dans un système en conscience, mais cette conscience n'est qu'un organe qui permet de fonctionner dans le système, elle n'est pas le système.

Lorsque tu te définis femme, adolescente, révoltée par les actions des autres, tu oublies que tu es inscrite dans la société et que tu n'en es pas une actrice extérieure. Lorsque la société déconne, puisque tu y es inscrite, tu dois également en assumer les fautes (et n'oublions pas les victoires). Tu ne peux pas dire "ça c'est bien, c'est moi" et "ça c'est pas bien, ce n'est pas moi". On doit prendre tout le paquet. L'humanité est une chaîne dont on est qu'un maillon, mais on fait partie de cette chaîne. C'est une chaîne qui vient du passé et qui va vers le futur. L'enfant naît de ses parents, devient parent à son tour, et meurt dans l'interdépendance de cette véritable unité humanitaire qu'est la cellule familiale. Si tu crois que c'est l'individu qui est l'unité de l'humanité, tu te trompes. C'est bien la cellule familiale, parce qu'elle est le plus petit groupe en relation. C'est quand on comprend cela que l'on comprend ses droits et devoirs envers toute l'humanité, parce que la définition de l'humanité, c'est le plus grand groupe auquel on appartient. Voilà ce que veut dire "être humain". La cohérence veut qu'une espèce ne dévore pas ses enfants ou ses parents. Alors les parents sont malvenus de se dissocier de leurs enfants et les enfants le sont également s'ils se dissocient de leurs parents.

Sommes-nous des parents ou des enfants parfaits ? On ne naît pas avec la science infuse, on devient connaissant au fur et à mesure que l'on pratique. Les parents se trompent et les enfants aussi, par définition. Ce n'est pas l'erreur qu'il faut stigmatiser, c'est la mauvaise foi qui justifie l'erreur, et encore faut-il être capable de comprendre son erreur pour être de mauvaise foi.

Tu parles des politiciens, de ton parcours scolaire, de ton parcours familial, et tu juges. Je ne te reproche pas de juger, je te dis que ton jugement est sommaire sur l'objet de ton jugement.

Prenons un être humain représentant toute l'humanité et prenons un objet quelconque, une statue, représentant tout l'univers. Imaginons que cet être humain puisse tourner autour de la statue. Que voit-il ? Ce qu'il peut voir de l'endroit où il se trouve, au moment où il y est. S'il se trouve à l'arrière, il dira "l'univers est une paire de fesse". De son point de vue, il n'aura pas tort, et personne ne pourra mettre sa définition en question. Qu'aurait-il dit s'il s'était trouvé devant ? Notre statue était un objet figé. Que se passe-t-il si la statue devient mouvante dans l'espace et le temps ? Aucun être humain ne sera capable d'en avoir une vision globale même s'il en fait le tour toute sa vie. On appelle ça la décohérence. La perception est toujours partielle sur la vérité, et c'est ce qui nous conduit à commettre des erreurs de jugement, lorsque l'on globalise à partir d'une vision partielle.

Qu'est-ce qu'un jeune, c'est un individu en apprentissage. Je rajouterai que l'on apprend toute sa vie, et que plus on en sait, plus on se rend compte de l'étendue de son ignorance. C'est assez paradoxal. Mais le jeune doit avoir acquis un savoir minimum avant de tenter de réformer le savoir. C'est comme pour la morale et l'éthique. La morale est un paquet que la société impose à l'individu. Elle représente la règle commune pour vivre en société. Ce n'est que lorsque l'individu à assimilé la morale qu'il peut la remettre en question en adoptant une éthique qu'il fera sienne et qu'il s'imposera à lui même de l'intérieur cette fois. J'ai distingué la morale et l'éthique pour les besoins de mon propos, mais en réalité ces deux termes ont la même définition. La différence est que l'un à une racine latine et l'autre une racine grecque. Tout cela pour dire que le "verbe" est lui-même complexe et que sa perception l'est tout autant.

Quoi d'autre ? L'amabilité peut-être. Faut-il être aimable ? Je dirais que la communication n'est déjà pas facile, mais que si on la complique en établissant un protocole agressif, il y a peu de chance qu'elle passe. Par exemple, je tance quelque peu l'admin, parce qu'il prend ses rêves pour des réalités. Cela fait-il de lui un crétin ? Je ne dirai jamais ça. Par contre, j'essaye de lui faire comprendre que son statut est celui d'un serviteur, pas celui d'un maître. Le pouvoir du plus fort n'a pas pour but de se servir, mais de servir le plus faible, parce que le groupe représente l'alliance, et que personne n'est assuré de détenir définitivement le pouvoir contre le groupe. C'est d'ailleurs toute l'histoire (gâchée ?) de l'humanité. Les dictateurs prennent le pouvoir, puis s'en font éjecté. Résultat : que de temps perdu pour un individu à regarder son nombril pour s'apercevoir que le sens de la vie n'est pas dans ce que l'on fait pour soi-même, puisque fatalement on est mortel et que l'on perd tout, mais que le sens de la vie est dans ce que l'on fait pour les autres puisque l'humanité, elle, a un potentiel d'immortalité.

Quoi d'autre ? Je t'ai parlé de la décohérence, j'aimerais te parler de l'encohérence, mais ça fera partie d'un autre sujet.

Tu avais raison, Nouménie, ton pavé impliquait mon pavé Smile
On finira peut-être par en faire un boulevard. Ce qui est important, c'est de ne pas monologuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis
banda debutant


Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 46
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Sam 28 Juin - 10:07

Nouménie
Citation :
La France ira mieux le jour ou jeunes et vieux se souderons et liguerons contre ce putain de système qui part encore et toujours en cacahuète... Mais ce n'est pas près d'arriver...
Je suis bien d'accord avec toi mais il faut y croire, la France a connu 1789, alors pourquoi pas une autre révolution un jour, sous une autre forme, si possible moins violente quoi que...
L'avenir d'un pays appartient à la jeunesse mais c'est aussi à elle à savoir ce qu'elle veut et se donner des moyens d'y parvenir.

Alan shore
je retiens de bonnes choses dans ce que tu dis mais le ton professoral, pompeux et décalé ne me semble peut-être pas adéquat aux questionnements de Nouménie, mais je peux me tromper Wink
Citation :
Ce qui est important, c'est de ne pas monologuer.
Je ne te le fais pas dire!! nanana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouménie
banda de bronze


Féminin
Nombre de messages : 1367
Age : 30
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Sam 28 Juin - 12:21

Citation :
Alan shore
je retiens de bonnes choses dans ce que tu dis mais le ton professoral, pompeux et décalé ne me semble peut-être pas adéquat aux questionnements de Nouménie, mais je peux me tromper

C'est la façon qu'a toujours eu Alan pour m'écrire whistle

Et Artemis... Je ne me pose pas de questions...


Souviens toi aussi qu'en 1789, la France a bien connue une révolution. Malheureusement, en dehors de quelques lettrés révolutionnaires, les gens du "petit peuple" s'insurgeaient sans trop connaitre ce qu'il se passait (hormis le fait que dans leur vie, ça allait mal (et c'était la bonne raison suffisante pour s'insurger, la rage aveugle Smile ))

Ce qui me fais sourire aussi c'est ça :
Tu me cites :
Citation :
La France ira mieux le jour ou jeunes et vieux se souderons et liguerons contre ce putain de système qui part encore et toujours en cacahuète... Mais ce n'est pas près d'arriver...
Tu me dit :
Citation :
Je suis bien d'accord avec toi

Mais ! :
Citation :
L'avenir d'un pays appartient à la jeunesse

Laughing


Alan :
Citation :
je dirais que c'est un constat plutôt pessimiste. Dire que tu as raison d'être pessimiste, ça se discute, la preuve c'est que tu es capable de voir ce qui ne va pas, donc potentiellement capable de changer les choses. On ne peut pas critiquer les choses s'y on est pas capable, d'abord en soi-même, de faire mieux. Ca, c'est toi qui doit prouver que tu as la capacité de surmonter le pessimisme ambiant.
Parce que, quand tu regardes autour de toi, tu ne vois que de belles choses ? Laughing
Hum, je vois ce qui ne va pas, je sais ce qui ne va pas en moi, et j'essaie de faire mieux, toujours. Mais ce n'est pas parce que je peux changer, que je m'en sais capable, que tous le peuvent ou le ferons... Le Pessimisme ambiant comme tu le dit je ne le connais que de visu. Je fais en sorte de ne pas le vivre... (je dis bien "fait en sorte" -_-)

Citation :
Cela demande de l'humanité, parce que ce dont tu souffres par les autres, tu ne peux le rendre qu'en tachant de ne pas rendre la souffrance qui va avec.
Comment pourrais je être humaniste quand je ne peux pas me voir l'humanité en peinture ? (façon de parler) Je n'aime pas l'Homme et sa bêtise (non que moi même je n'en fasse pas, j'apprends d'elles, ce qui est déjà pas mal). Mais ce n'est pas pour autant que je n'arrive pas à avoir une espèce de compassion pour Nous...

Citation :
Citation :
Ce que je suis ? Qui je suis
La question est classique, et elle est celle que se posent tous les êtres humains.
Je sais ce que je suis et qui je suis et je sais également que je fais partie d'un tout.

Citation :
Alors les parents sont malvenus de se dissocier de leurs enfants et les enfants le sont également s'ils se dissocient de leurs parents.
Citation :
L'humanité est une chaîne dont on est qu'un maillon, mais on fait partie de cette chaîne.

Pourtant, cette "chaine" je la vois plutôt comme un milliard de chaines qui possèdent pleins d'extensions et de connections sur La chaine qu'est l'Humanité.
Le mot intrinsèque m'est venu à l'esprit Smile j'l'aime bien lol (la fille qui n'avait que ça à dire et à penser...)

Bref...

Citation :
Tu parles des politiciens, de ton parcours scolaire, de ton parcours familial, et tu juges. Je ne te reproche pas de juger, je te dis que ton jugement est sommaire sur l'objet de ton jugement.
Même si c'est sommaire, c'était pour donner une espèce de profondeur à ce que je pouvais bien écrire... Une cause à un effet ou vis versa...


Citation :
plus on en sait, plus on se rend compte de l'étendue de son ignorance
Montaigne que j'aime bien a écrit qu'il faut apprendre jusqu'à douter... Je fais pareil avec ma prof de maths. Smile Hum... Je me suis déjà rendue compte que ce que j'ai pu apprendre en en étant sur n'est pas forcément la vérité que l'on peut penser au début... Après définir la "vérité vraie" c'est une autre question qui n'a rien à faire là.


Alan... Il faut dormir à 3h38...
*s'en retourne se coucher...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Shore
banda motivé
banda motivé


Nombre de messages : 400
Age : 61
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Sam 28 Juin - 15:14

Artemis a écrit:
Alan shore
je retiens de bonnes choses dans ce que tu dis mais le ton professoral, pompeux et décalé ne me semble peut-être pas adéquat aux questionnements de Nouménie, mais je peux me tromper Wink

Ne réponds pas à la place de Nouménie, ce sera peut-être déjà une forme de respect pour son intelligence.

Quand à la forme pompeuse de mes propos, elle n'enlève rien au fond de mon propos. C'est ta perception, elle te regarde. As-tu des contre-arguments ? Ce que je suis, on s'en fout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Shore
banda motivé
banda motivé


Nombre de messages : 400
Age : 61
Date d'inscription : 21/11/2007

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Dim 29 Juin - 9:06

Nouménie a écrit:
Citation :
Alan shore
je retiens de bonnes choses dans ce que tu dis mais le ton professoral, pompeux et décalé ne me semble peut-être pas adéquat aux questionnements de Nouménie, mais je peux me tromper

C'est la façon qu'a toujours eu Alan pour m'écrire whistle

On ne change pas une équipe qui gagne Smile

Nouménie a écrit:
Et Artemis... Je ne me pose pas de questions...

Ca, il ne faut jamais le dire. Ce qui caractérise, l'intelligence, ce n'est pas d'avoir des réponses, c'est de se poser des questions. Lorsque Artemis stigmatise la forme de mon propos, j'ai tendance à penser que c'est parce qu'elle ne comprend pas le fond. C'est souvent le cas. Les gens croient que pour paraître plus intelligent que quelqu'un, il faut le traiter de con. C'est assez classique, malheureusement. Mais j'attend de voir, peut-être qu'effectivement elle peut prétendre à traiter les autres avec condescendance parce qu'elle peut faire mieux qu'eux.

Nouménie a écrit:
Souviens toi aussi qu'en 1789, la France a bien connue une révolution. Malheureusement, en dehors de quelques lettrés révolutionnaires, les gens du "petit peuple" s'insurgeaient sans trop connaitre ce qu'il se passait (hormis le fait que dans leur vie, ça allait mal (et c'était la bonne raison suffisante pour s'insurger, la rage aveugle Smile ))

Le sentiment d'injustice ne suffit pas pour se révolter, il faut être capable de substituer au système un système plus performant en matière de justice. L'idée de tout foutre en l'air est une mauvaise idée, parce que tout n'est jamais mauvais. Je préfère la solution des petits pas dans la bonne direction. Et les petits pas, ça commence souvent par soi-même. Si ça marche avec soi, ça peut faire "tâche d'huile". Les gens qui parlent du "putain de système" ne regardent que leur nombril. Il y a peu de chance qu'ils aient eux-même une idée construite d'un système alternatif. L'avenir n'appartient pas qu'aux jeunes, mais c'est au présent qu'il se construit.

Nouménie a écrit:
Parce que, quand tu regardes autour de toi, tu ne vois que de belles choses ? Laughing

Non, mais je ne les fais pas plus laides qu'elles ne le sont. La perception des choses est multiple. Lorsque je me sens bien, je me laisse aller à apprécier ce qui va bien dans mon existence, lorsque ça va mal, je relativise, car me sentir plus mal encore ne résout pas le problème. Le pessimisme et destructeur, et bien plus qu'on le croit. La lutte implique l'espoir, sinon il ne faut pas lutter.

Nouménie a écrit:
Hum, je vois ce qui ne va pas, je sais ce qui ne va pas en moi, et j'essaie de faire mieux, toujours. Mais ce n'est pas parce que je peux changer, que je m'en sais capable, que tous le peuvent ou le ferons... Le Pessimisme ambiant comme tu le dit je ne le connais que de visu. Je fais en sorte de ne pas le vivre... (je dis bien "fait en sorte" -_-)

C'est clair. D'ailleurs, on n'a pas à se culpabiliser d'échouer lorsque l'on a essayé. On finit toujours par trouver la solution.

Nouménie a écrit:
Alan Shore a écrit:
Cela demande de l'humanité, parce que ce dont tu souffres par les autres, tu ne peux le rendre qu'en tachant de ne pas rendre la souffrance qui va avec.
Comment pourrais je être humaniste quand je ne peux pas me voir l'humanité en peinture ? (façon de parler) Je n'aime pas l'Homme et sa bêtise (non que moi même je n'en fasse pas, j'apprends d'elles, ce qui est déjà pas mal). Mais ce n'est pas pour autant que je n'arrive pas à avoir une espèce de compassion pour Nous...

Il y a des raisons pour lesquelles l'humanité retombe sans cesse dans ses travers. Si tu veux apprendre la compassion, il faut commencer par en avoir pour toi-même. On est pas des dieux, on est que des hommes. Cela veut dire que nos envies de perfection sont illusoires. Tu réussis aujourd'hui, et puis tu merdes demain. C'est inévitable pour nous, c'est inévitable pour l'humanité. Ce qu'il faut, c'est réussir à garder le regard fixé sur l'objectif à atteindre, et progresser, même si c'est lent, même s'il nous arrive parfois de reculer. Seul, on ne peut par arriver à grand chose. C'est pourquoi, l'alliance est nécessaire. C'est pourquoi aussi le regard ne doit pas se poser sur l'individu, mais sur le groupe. Il n'y a aucun individu qui ne soit pas inscrit d'une manière ou d'une autre dans une relation à un groupe. Cela signifie qu'il faut établir des règles, et qu'il faut, bien entendu, les accepter.

Nouménie a écrit:
Alan Shore a écrit:
Nouménie a écrit:
Ce que je suis ? Qui je suis
La question est classique, et elle est celle que se posent tous les êtres humains.
Je sais ce que je suis et qui je suis et je sais également que je fais partie d'un tout.

On ne sait rien, sur rien. On est en apprentissage constant. Il faut garder à sa réflexion une dynamique, sinon on tombe dans la certitude, or dans un univers qui se caractérise par le changement, la certitude est l'ennemi.

Nouménie a écrit:
Alan Shore a écrit:
Alors les parents sont malvenus de se dissocier de leurs enfants et les enfants le sont également s'ils se dissocient de leurs parents. [...] L'humanité est une chaîne dont on est qu'un maillon, mais on fait partie de cette chaîne.
Pourtant, cette "chaine" je la vois plutôt comme un milliard de chaines qui possèdent pleins d'extensions et de connections sur La chaine qu'est l'Humanité.

Il y a des coïncidences entre la nature et notre pensée. Quand je pensais à la chaîne de l'Humanité, j'en voyais ses maillons comme la chaîne des nucléotides dans l'ADN humain.

Nouménie a écrit:
Le mot intrinsèque m'est venu à l'esprit Smile j'l'aime bien lol (la fille qui n'avait que ça à dire et à penser...)

Le terme intrinsèque désigne ce qui est essentiel à une chose. Ce qui est essentiel, c'est ce qu'on ne peux plus réduire. Les êtres humains semble diversifiés, mais ce n'est qu'en apparence. On parlais du "tout", plus haut. En fait, la réalité simple de ce tout nous conditionne dans ce qui nous est essentiel, et la réalité complexe de ce tout crée en nous des mirages d'apparence.

Nouménie a écrit:
Alan Shore a écrit:
Tu parles des politiciens, de ton parcours scolaire, de ton parcours familial, et tu juges. Je ne te reproche pas de juger, je te dis que ton jugement est sommaire sur l'objet de ton jugement.
Même si c'est sommaire, c'était pour donner une espèce de profondeur à ce que je pouvais bien écrire... Une cause à un effet ou vis versa...

Ce n'était pas une critique, c'était une remarque qui, s'y elle s'adressait à toi, nous visait tous en réalité. En ce qui concerne le principe de cause à effet, il désigne le flux unilatéral des interactions qui s'écoule de la cause vers l'effet. Il faut noter qu'une non-action peut également être une cause qui engendre des effets. On notera également qu'un effet peut être désirable et avoir motivé la cause, mais que malheureusement il y a aussi des effets indésirables. Par exemple : en écrivant ce post, je suppose que tu vas me répondre, mais je ne peux savoir si ta réponse me sera satisfaisante, ou pas.

Nouménie a écrit:
Alan Shore a écrit:
plus on en sait, plus on se rend compte de l'étendue de son ignorance
Montaigne que j'aime bien a écrit qu'il faut apprendre jusqu'à douter... Je fais pareil avec ma prof de maths. Smile Hum... Je me suis déjà rendue compte que ce que j'ai pu apprendre en en étant sur n'est pas forcément la vérité que l'on peut penser au début... Après définir la "vérité vraie" c'est une autre question qui n'a rien à faire là.

Tout à fait exact. C'est pour cela qu'il ne faut considérer ses certitudes que comme un état temporaire.

Nouménie a écrit:
Alan... Il faut dormir à 3h38...*s'en retourne se coucher...*

Je suis debout depuis 2h30. J'aime écrire la nuit. Je n'écris pas qu'ici. Maintenant, je vais dormir deux heures puis me livrer à mes activités dominicales.

Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis
banda debutant


Masculin
Nombre de messages : 13
Age : 46
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Dim 29 Juin - 19:53

Nouménie
Citation :
Tu me cites : Citation:
La France ira mieux le jour ou jeunes et vieux se souderons et liguerons contre ce putain de système qui part encore et toujours en cacahuète... Mais ce n'est pas près d'arriver...
Tu me dit : Citation:
Je suis bien d'accord avec toi
Mais ! :
Citation:
L'avenir d'un pays appartient à la jeunesse mrgreen

je voulais simplement dire que ce sont les jeunes qui doivent avoir des idées neuves, rénovatrices et que ce sont les plus âgés qui doivent les aider à les mettre en place, les soutenir et les avertir des dangers.
Mais que tout le monde ou du moins le plus possible de personnes, puissent marcher en direction d'un avenir meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie des jeunes aujourd'hui ?   Aujourd'hui à 9:45

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie des jeunes aujourd'hui ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La trompette baroque aujourd'hui
» Quand on était jeunes et beaux!
» Le classique dans la musique d'aujourd'hui
» Emak Hor chez les Jeunes Gascons
» Photos de vos artistes préférés jeunes et moins jeunes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bandaworld :: Société :: Débat/philosophie-
Sauter vers: